Pierre naturelle reconstituée, travertin …

Vous êtes très nombreux à nous interroger sur ses 2 termes, voici quelques informations qui peuvent vous être utiles dans votre choix :

 

La pierre reconstituée … vous avez dit « pierre » ?

 

La « pierre naturelle reconstituée » et plus encore la « pierre de Bourgogne reconstituée » … n’existent pas !

« Pierre reconstituée » est une dénomination abusive et trompeuse utilisée par presque tous les fabricants pour faire croire au consommateur qu’il achète de la pierre naturelle, c’est faux.

 

Finalement qu’est-ce que la « pierre » dite « reconstituée » ?

Ces produits dénommés « reconstitués » (qu’il serait préférable de nommer « fausse pierre ») sont un mélange de :
granulats de pierres (graviers, concassés, cailloux)
+ sables
+ liants (ciment généralement)
+ adjuvants (résines, colles issues de l’industrie pétro-chimique)
+ colorants
+ eau

= Donc du béton > On est bien loin de la pierre naturelle tant vantée …

 

Ces produits sont mélangés dans des malaxeurs (type bétonnières) et coulés dans des moules.
Les moules sont ensuite vibrés pour enlever les bulles d’air du mélange béton puis sont laissés sécher.
Ce procédé permet de reproduire en série et à l’identique un élément issu d’un moulage original (généralement l’original est en pierre naturelle).

Sa résistance au temps en extérieur est difficilement appréciable et varie en fonction des process de fabrication de chaque marque.
Contrairement à la pierre naturelle, les produits en fausse pierre ne font pas de cristalisation et ne produisent pas leur calcin naturel (carbonate de calcium) qui est le process naturel de protection des pierre naturelle calcaire.

Les très bas coûts de revient en font un produit plébiscité par les distributeurs type grandes surfaces spécialisées/bricolages.

Et n’oublions pas que la fabrication du ciment (constituant principal des mortiers et bétons) par son mode de production particulièrement énergivore, notamment la cuisson à très haute température, est l’un des grands contributeurs à l’effet de serre et à la pollution de l’air.

 


 

 

Le Travertin

 

Qu’est-ce que c’est ?

C’est un calcaire de sédimentation d’eau douce.
Il se reconnaît à ses nombreux trous.

 

D’où vient-il ?

Le principal pays producteur-exportareur dans le monde est la Turquie.
Il a de loin et depuis 15 ans supplanté l’Italie, dont de nombreux bâtiments célèbres sont érigés en Travertin.

 

Pourquoi est-il si peu cher ?

Les techniques d’extraction et de production en Turquie sont à peu près les mêmes qu’en Bourgogne.

La première différence est : L’état Turque, en subventionnant fortement le secteur de production de la pierre Travertin pour s’implanter à l’exportation (comme l’État chinois pour pour le solaire en Chine dont tout le monde a entendu parler) a permis d’entériner les principes d’uniformisation et de « mondialisation de la consommation ». Conséquence directe : les bas prix et l’uniformisation des finitions et des formats proposés en travertin.

Les autres différences les plus notables entre les modes d’extraction/production du travertin par rapport à la pierre de Bourgogne sont :
– les coûts d’ouverture et d’exploitation des carrières et l’absence d’obligation de remise en état des carrières après extraction, …
– l’absence de normes environnementales (retraitement des déchets, retraitement des eaux, …)
– le bas coût des salaires et charges sociales,
– la sécurité au travail, …
Tous ces éléments entrainent des coûts de revient au minimum 3 à 5 fois moins élevés qu’en Bourgogne.

 

Et la qualité dans tout ça ?

Le travertin turc a la particularité d’offrir plusieurs options qualitatives :
– le 1er choix (difficile à trouver car très peu de trous : le plus cher)
– le 2e choix (choix le plus courant en France chez les revendeurs sérieux)
– le 3e choix « quand c’est pas cher, c’est du 3e choix« . Il le reconnait à la présence de défauts et de trous en quantité très importante (qui devront être bouchés avec du mortier à joint lors de la pose).

Travertin d'importation turque Travertin 2er choix - Travertin d'importation turque Travertin 3e choix - Travertin d'importation turque Travertin 3e choix - Travertin d'importation turque

Dans tous les cas, vérifiez toujours la qualité de l’ensemble des dalles dans les palettes de votre commande.

 

Et l’honnêteté dans tout ça ?

Une dernière chose : certains revendeurs de Travertins peu scrupuleux, en boutique ayant pignon sur rue et sur Internet, vendent du Travertin en la faisant passer pour de la pierre de Bourgogne.
Il suffit de voir sur les moteurs de recherche des entreprises qui font de la publicité comme LaPierreNaturelle.fr qui n’est qu’un bureau dans un pavillon en Isère faisant l’intermédiaire entre une unité de production de Travertin en Turquie affichant sans vergogne que c’est de la pierre de Bourgogne ou la société Francepierre sud qui vend du Travertin et aussi une pierre du Maroc grise en disant aux clients que c’est de la Pierre de Bourgogne.

En cas de doute, contacter l’Association Pierre de Bourgogne Association Pierre de Bourgogne  qui pourra vous renseigner.

 

Le Comptoir des Pierres participe à la création de l’ Indication Géographique pour la pierre de Bourgogne.
Celle-ci vous permettra, dans quelques mois, d’être sûr de la provenance (traçabilité) et de la qualité « Pierres de Bourgogne » en vous apportant la garantie de produits exclusivement fabriqués en Bourgogne par des fabricants contrôlés et certifiés.